Navigation mit Access Keys

WSL-Junior - page principaleNewsSwiss Arctic Project: Voici les 5 jeunes qui partiront en Arctique

Swiss Arctic Project: Voici les 5 jeunes qui partiront en Arctique

Menu principal

  

Le samedi 10 mars, les 12 finalistes du concours Swiss Arctic Project se sont présentés devant un jury à l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL à Birmensdorf, près de Zurich. Les cinq jurés ont découvrir les personnalités qui avaient obtenu le plus grand nombre de votes pour leur candidature sur  www.swissarcticproject.ch.

 

"And the winners are..."

 

Antoine Carron

Avec le soutien de Bertrand Picard, l'élève du collège de Fully a pris la 3ème place au vote.

Antoine est en classe de maturité au collège de Fully, en Valais. Depuis son enfance, il a toujours été un passionné de nature, comme en témoignent ses activités (ski, randonnée et alpinisme, parapente, travail dans les vignes de ses parents...). Pour son travail de maturité, il est parti à pied dans les paysages sauvages d'Islande et a compensé ensuite l'empreinte écologique de son voyage en avion. Il achèvera ses études secondaires en juin et étudiera les sciences de l'environnement à l'Université de Lausanne. "Je veux être un artisan d'une planète à préserver".

 

Joëlle Perreten

A 17 ans, l'écologiste passionnée a gagné le concours national "La science appelle les jeunes".

Joëlle n'a pas attendu le Swiss Arctic Project pour être une écologiste engagée. Dans son quotidien, elle s'efforce de préserver les ressources naturelles, et le démontre dans son environnement. "Contrairement au vote des dernières semaines, l'engagement envers notre environnement est l'œuvre de toute une vie - chaque jour, pour chacune et chacun", écrivait-elle sur Facebook le dernier jour du vote.

Joëlle est étudiante en ingénierie environnementale à l'EPFL. Elle a consacré son travail de maturité à l'interaction entre l'atmosphère et la température de la mer dans l'Atlantique Nord. Lors du concours national "La science appelle les jeunes", elle s'est qualifiée pour le Genius Science Olympiad à Oswego, aux Etats-Unis

 

Tessa Viglezio

L'étudiante tessinoise en biologie souhaite sensibiliser l'ensemble du canton tessinois au changement climatique.

Tessa veut voir les effets du changement climatique de ses propres yeux et considère comme sa tâche la plus importante d'informer la population du canton du Tessin à ce sujet: "Comme je serai la seule Tessinoise de l'expédition, je veux vraiment représenter tout mon canton et attirer l'attention de toute la Suisse italophone sur les conséquences du changement climatique". Elle a rédigé son travail de maturité sur l'influence de la fonte des glaces sur la vie des ours polaires.

 

Janine Wetter

Une Zurichoise qui a déjà exploré les deux régions polaires

A l'âge de 16 ans, alors qu'elle était encore au gymnase, Janine Wetter de Fehraltorf a décidé de réaliser un film documentaire sur le changement climatique en Antarctique. Pendant plus d'un an, elle a cherché des sponsors et des partenaires, et pendant l'hiver 2013/14, elle s'est rendue en Antarctique à bord du navire de recherche chilien Achilles. De retour en Suisse, il lui fallut encore six mois pour produire son documentaire de 40 minutes.

Deux ans plus tard, elle s'est rendue seule au Groenland pour étudier les effets du changement climatique sur la population autochtone. Elle y a vécu chez une famille inuite, a accompagné ses hôtes à la chasse et s'est familiarisée avec les effets dramatiques du changement climatique sur les Inuits. Aujourd'hui, elle étudie les sciences de l'environnement à l'ETH Zurich. Elle considère qu'il est de son devoir de transmettre les résultats complexes de la science dans un langage compréhensible pour les jeunes.

 

Jasmin Huser

Jasmin sera chargée d'une mission spéciale pendant l'expédition.

Face à trois concurrents masculins, Jasmin Huser a remporté le concours organisé par Radio Virgin pour participer au projet. Non seulement elle sera présente en tant que reporter pour Radio Virgin, mais elle produira également un making-of de l'expédition. 

Elle décrit sa motivation en ces termes: "Je voulais partir en expédition dans l'Arctique parce que le changement climatique est un thème encore trop peu discuté, surtout dans ma génération. Ce projet est une occasion en or de montrer à tout le monde que la protection de l'environnement peut aussi être sexy."

 
Photo 1 de 5
Quelques minutes avant le début du casting. Koni Steffen, directeur du WSL, parrain du projet et membre du jury, salue les finalistes. Photo: Michèle Kaennel Dobbertin, WSL
Photo 2 de 5
Dans la salle d'attente, l'ambiance entre les finalistes était très animée. Photo: Michèle Kaennel Dobbertin, WSL
Photo 3 de 5
Tessa Viglezio, la seule finaliste tessinoise, est étudiante en biologie à l'Université de Neuchâtel. Photo: Michèle Kaennel Dobbertin, WSL
Photo 4 de 5
Janine Wetter au micro de l'émission de la télévision de Suisse alémanique 10vor10. Photo: Michèle Kaennel Dobbertin, WSL
Photo 5 de 5
Le Romand Timothée Steiner explique au micro de l'émission 10vor10 pourquoi il s'engage pour la protection du climat. Photo: Michèle Kaennel Dobbertin, WSL
 

POUR EN SAVOIR PLUS