Navigation mit Access Keys

WSL-Junior - page principaleNewsUn chercheur au service de l'équipe olympique suisse

Un chercheur au service de l'équipe olympique suisse

Menu principal

  

L'institut du WSL pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF) donne un coup de pouce à l’équipe olympique suisse en Corée du Sud. Grâce aux prévisions sur la météo et l’état de la neige, les athlètes seront plus rapides.

 

En février 2018, les 23èmes Jeux Olympiques d'hiver ont lieu en Corée du Sud. Des athlètes du monde entier y participent à sept sports d'hiver différents. Bien entendu, les athlètes suisses seront également présents.

Leurs performances dépendront non seulement d’un bon entraînement, mais aussi de la neige sur la piste. Cette neige peut être plus ou moins froide, plus ou moins molle, ou même dure comme du béton. Or, pour chaque type de neige, les athlètes doivent choisir les skis les mieux adaptés, et les préparer de la meilleure façon possible.

Fabrian Wolfsperger, qui travaille à l'institut du WSL pour l’étude de la neige et des avalanches SLF, à Davos, a accompagné "notre" équipe en Corée du Sud pour qu’elle soit encore plus performante. Il utilise des modèles informatiques et des prévisions météorologiques pour calculer l'état de la neige sur la piste 24 heures avant chaque course.

Grâce à ses calculs, les équipes d’assistance peuvent aider les athlètes à préparer leurs skis ou leurs snowboards de façon optimale pour qu’ils soient rapides que tous les autres en ski de fond, biathlon, ski cross, ski de fond et snowboard – croisons les doigts !

 

Une longue préparation

Pour s'assurer que les prévisions soient aussi précises que possible, Fabian a mesuré les pistes à Pyeongchang exactement un an avant les Jeux Olympiques. Pour ses calculs, il a également besoin d'informations sur le terrain, d'images satellites et de données de stations météorologiques mobiles.

Toutes ces informations entrent dans dans deux modèles informatiques développés au SLF: SNOWPACK et Alpine 3D. SNOWPACK calcule comment les caractéristiques de la neige changent en un point de la couverture neigeuse, Alpine 3D fait la même chose pour des pentes entières.

 

Le SLF a déjà soutenu avec succès l'équipe suisse aux Jeux Olympiques de Vancouver et de Sochi. La prévision de la température de la neige avait alors été particulièrement utile. En Corée du Sud, les prévisions seront encore mieux intégrées dans les flux de travail des équipes d’assistance – un avantage modeste mais qui sera peut-être décisif pour les athlètes suisses dans la course aux médailles olympiques.