Navigation mit Access Keys

WSL-Junior - page principaleLe paysageVivre en montagneComment le changement climatique influence-t-il nos rivières alpines?

Comment le changement climatique influence-t-il nos rivières alpines?

Menu principal

 
 

En Suisse, c’est aux rivières alpines que nous devons en grande partie la disponibilité de l’eau en toutes saisons. Mais cette précieuse ressource ne sera pas illimitée à tout jamais, car là aussi, les changements climatiques ont un impact sur notre environnement. Quelles conséquences pouvons-nous attendre?

 
 

Les montagnes sont notre château d’eau

En montagne, les précipitations s’accumulent en hiver sous forme de neige, et sont ainsi stockées jusqu’en été dans les névés et les glaciers. Lorsque le soleil fait disparaître la glace et la neige au printemps, les eaux de fonte en provenance des montagnes alimentent de nombreuses rivières alpines, dont les débits augmentent. Cela signifie que l’alimentation en eau au printemps et en été est assurée jusqu’aux plaines par la fonte des glaciers et du manteau neigeux. Les régions alpines sont donc pour ainsi dire un gigantesque réservoir d’eau.

Des températures plus élevées dans les Alpes

Avec des températures plus élevées, les précipitations tomberont plus souvent en montagne sous forme de pluie que sous forme de neige. Les glaciers reculent très nettement, et les stocks du manteau neigeux baissent lentement. Les Alpes vont donc perdre peu à peu une part de leur importance comme réservoir d’eau.

Avec les changements climatiques, la fréquence et l’ampleur des crues vont vraisemblablement aussi évoluer. Les températures remontant plus tôt dans l’année avec les changements climatiques, et faisant fondre ainsi précocement le manteau neigeux et les glaciers, les scientifiques s’attendent à ce que des inondations plus nombreuses se produisent pendant le semestre hivernal et au printemps.

Le château d’eau de l’Europe

Quatre grands fleuves prennent leur source dans les Alpes: le Po (Tessin), le Rhin (massif du Gotthard), le Rhône (Valais) et l’Inn (Engadine, affluent du Danube). Ces fleuves couvrent une grande partie des besoins en eau de l’homme, de l’agriculture et de l’industrie en Suisse, Allemagne, Italie, France et Autriche. C’est pourquoi on baptise parfois les Alpes le «château d’eau» de l’Europe.