Navigation mit Access Keys

Pourquoi les arbres et les forêts meurent-ils?

Menu principal

 

Les arbres meurent rarement de vieillesse, mais plutôt victimes de maladies ou d'attaques d'insectes. Quant aux forêts, c'est très rares qu'elles meurent!

 

Dans la plupart des cas, lorsqu'un arbre meurt au milieu de la forêt, c'est parce qu'il a poussé trop près d'autres arbres: ils se font alors de l'ombre, ou il n'y a pas assez d'eau ou d'éléments nutritifs dans le sol pour tous. Comme chez les humains, on dit qu'ils se font concurrence. Les arbres les plus faibles poussent moins vite que leurs voisins, et leur couronne est alors encore plus loin de la lumière. Ils sont alors attaqués par des champignons ou des insectes et finissent par mourir.

 

Quels dangers menacent les forêts?

Il est très rare que des forêts entières meurt. Il arrive cependant que des forêts ou des parties d'entre elles soient détruites par des dangers naturels:

  • un incendie violent peut brûler tous les arbres d'une forêt, mais certains formeront de nouvelles pousses à partir des racines. Le feu constitue la principale cause de dégâts au sud des Alpes.
 
  • Une tempête ou une avalanche peuvent déraciner ou casser tous les arbres sur leur passage. Dans tous les cas, de jeunes arbres germeront et reconstitueront une nouvelle forêt. Le vent est la cause principale de dégâts dans le Jura, sur le Plateau, dans les Préalpes et les Alpes.
  • Localement, certaines forêts sont mortes parce que les quantités de polluants tels que le dioxyde de soufre, le fluor ou les métaux lourds étaient trop élevées dans l'air. Ces cas sont heureusement rares.

Insectes et maladies

Les insectes, par exemple les bostryches, peuvent aussi entraîner la mort de certaines espèces d'arbres, ou encore des maladies, le plus souvent causées par des champignons, par exemple la graphiose de l'orme ou le chancre de l'écorce du châtaignier

Des causes combinées

Très souvent, c'est une combinaison de causes qui provoque la mort des arbres. Par exemple, de nombreux pins meurent actuellement dans les fonds de vallée en Valais. Ce dépérissement est dû à une combinaison d'années de sécheresse, de températures en hausse, de modifications de l'utilisation de la forêt, de concurrence avec d'autres espèces d'arbres, de pullulations d'insectes, d'infestation par des maladies dues à des champignons, et de présence importante de gui.