Navigation mit Access Keys

Toutes les avalanches se ressemblent-elles?

Menu principal

 
 

Si tu as déjà vu des avalanches en montagne ou à la télévision, tu as sûrement remarqué que certaines ressemblent à un gros nuage de poudre, et d’autres à une plaque.

 
 

Avalanche de plaque

Sur l’image de droite, tu vois une avalanche de plaque. Il s’agit de l’avalanche typique déclenchée par un adepte des sports de neige, par exemple un skieur ou un surfeur. Les avalanches de plaque se déclenchent en une fraction de seconde. Elles se détachent au niveau d’une tranche de neige bien consolidée (en haut sur la photo) et glissent la plupart du temps sur la couche de neige sous-jacente. Les plaques de neige présentent très souvent une arête de décrochement très nette, pouvant atteindre une épaisseur de plus d’un mètre.

Les avalanches de plaque sont assez rapides dès leur départ. Elles peuvent atteindre des vitesses de 80 km/h, soit la vitesse d’un camion sur l’autoroute. Mais elles sont beaucoup plus lourdes! Un adepte des sports de neige pris par une telle avalanche n’a en général aucune chance de s’en libérer.

 
 

Avalanche de poudreuse

Les avalanches de poudreuse sont les formules 1 des avalanches. Elles peuvent atteindre 300 km/h. Une avalanche de poudreuse peut aussi se développer à partir d’une avalanche de plaque. Lorsqu’elle descend un long versant très raide, la neige soulevée se mélange avec l’air. Ce gigantesque nuage de neige s’écoule vers l’aval, et l’onde de pression qui le précède présente un énorme potentiel de destruction.

Heureusement, les grosses avalanches de poudreuse sont relativement rares, et ont moins d’importance pour toi en tant qu’adepte des sports de neige. Ce sont pourtant ces avalanches qui ont provoqué les plus grosses destructions pendant les hivers avalancheux de 1951 et 1999.

 
 
 

Avalanche de neige meuble

Les avalanches de neige meuble se déclenchent en un point et s’étalent en forme de poire. Elles partent souvent pendant ou juste après une chute de neige, ou en cas de fort réchauffement. Elles peuvent se produire aussi bien dans la neige mouillée que dans la neige sèche.

Les avalanches de neige meuble se déclenchent souvent spontanément. Elles ne concernent que 10 % des victimes d’avalanches, et ceci souvent en été, lorsque des alpinistes sont entraînés et chutent dans des terrains raides. Lorsqu’un amateur de sports de neige déclenche une avalanche de neige meuble, il n’est normalement pas enseveli, car elle s’écoule en aval de sa position, et parce que les masses de neige sont en général limitées.